tr id 509371666170059 ev  page view  noscript 1
Accueil > Nouvelles > Article

Dodge Viper 1992 – 2017 : tout ce qu'il faut savoir

2020-06-08

Tout a commencé en 1988 alors que Chrysler essayait de se remettre de l'une des plus grandes crises économiques de son histoire. Bref, ce dont la marque avait besoin, s'était de créer une onde de choc et attirer de nouveau acheteurs, car les ventes n'étaient tout simplement pas au rendez-vous à cette époque. Bob Lutz, qui était alors vice-président du constructeur américain, a donc confié la tâche de concevoir une voiture sportive à boîte manuelle avec un énorme moteur à l'avant à son chef du design de l'époque, Tomas C. Gale. Histoire de mettre les choses en perspective, il faut savoir que Gales faisait déjà partie de la famille Chrysler depuis près d'une vingtaine d'années et il avait notamment contribué à la conception de la Challenger et de la Barracuda.

Ce n'est pas tout puisque Chrysler a aussi fait appel à une légende de l'industrie automobile pour aider à la conception de cette nouvelle voiture sportive, soit Carroll Shelby. D'ailleurs, la Shelby Cobra a été l'une des sources d'aspiration pour la première Viper, car cette dernière n'avait pas de toit. Shelby était si impliqué dans le projet que Chrysler a voulu lui rendre hommage, mais comme l'appellation Cobra ne pouvait être utilisé, car elle appartenait à Ford, mais le constructeur américain a trouvé une brillante façon de s'imposer avec le nom d'un autre serpent, la vipère.

Les débuts de la Viper

Bien que le projet n'ait débuté qu'en 1988, l'équipe de Chrysler a été en mesure de livrer le premier prototype de la Viper dès 1989 et cette dernière a fait tout un tabac. Toutefois, il aura fallu attendre jusqu'en 1992 avant que la première Viper ne fasse son entrée sur le marché, mais déjà à ce moment, le constructeur américain avait reçu des centaines de dépôt et certaines ont même essayé de soudoyer Bob Lutz pour être parmi les premiers acheteurs. Toutefois, seulement 288 Viper ont été produites pour l'année/modèle 1992.

La première Viper était complètement différente des autres sportives de son époque avec ses courbes imposantes et son allure radicale. C'était une voiture clairement inspirée des années 60 et elle brillait de son plein potentiel. Néanmoins, ce qui caractérisait le plus la Viper, c'était son manque de technologie, le fait qu'elle n'est ni toit ni fenêtre. C'était un diamant brut et pur. D'ailleurs, une autre gemme se cachait sous son capot puisque c'est grâce à l'aide du constructeur italien Lamborghini que Chrysler a conçu le moteur de la Viper. La sportive américaine a donc eu droit à un gargantuesque moteur V10 de 8.0 litres et bien que 400 chevaux, ça ne sonne pas particulièrement impressionnant aujourd'hui, à l'époque ça faisait de la Viper l'une des voitures les plus puissantes du monde et 400 chevaux sans contrôle de la traction ou de la stabilité, c'est effrayant, croyez-moi.

La seconde génération de Viper est arrivée sur le marché en 1995 pour l'année/modèle 1996, soit seulement 4 ans après les débuts du modèle, mais elle bénéficiait déjà de nombreuses améliorations à l'époque. La puissance de son moteur avait été portée à 415 chevaux et 488 livres-pied de couple. C'est d'ailleurs à partir de ce moment que la Viper était offerte avec un toit rigide sous la forme d'une version GTS. Au fil des années, la puissance du moteur a continué d'augmenter pour atteindre les 450 chevaux.

L'arrivée de la 3e génération a marqué la gamme de la Viper avec un nouveau V10 de 8.3 litres développant 500 chevaux et 525 livres-pied de couple. Cette nouvelle Viper a également bénéficié d'une importante révision esthétique lui donnant une allure encore plus menaçante et ramenant du même coup les échappements latéraux sur le marché. Inutile de vous dire que la cabine de ce modèle est un vrai four et si cette version vous intéresse, faites attention à ne pas vous brûler les jambes sur l'échappement, car c'est un accident plus commun qu'on pourrait le croire chez les propriétaires de Viper. Fait intéressant, de 2003 à 2005, la Viper n'était offerte qu'en version décapotable puisque la version Coupe a été introduite sur le marché en tant que modèle 2006.

Le règne de la 4e génération de Viper n'aura été que de courte durée et même si cette dernière avait tout ce qu'il fallait pour réussir, Chrysler a annoncé la fin de la production de la Viper pour l'année/modèle 2010. Comme bien d'autre constructeur, Chrysler a lourdement été affecté par la crise économique de 2008 et les modèles moins essentiels ont dû tous passer à la retraite. Pour cette génération, la cylindrée du V10 a été portée à 8.4 litres et la puissance, elle, à 600 chevaux et 560 livres-pied de couple.

SRT

C'est sous la division SRT que la Viper a pu renaître en 2012 en tant que modèle 2013 et cette dernière évolution de la sportive américaine a été accompagnée de nombreuses technologies d'aide à la conduite pour la première fois de son histoire, mais elle a tout de même conservé sa boîte manuelle. D'ailleurs, petite anecdote au passage, la Dodge Viper est encore aujourd'hui l'une des seules voitures capables d'atteindre la vitesse de 100 km/h à partir de son premier rapport.

La 5e génération de Viper était un véritable monstre de performances avec son V10 de 8.4 litres développant plus de 640 chevaux et 600 livres-pied de couple, ce qui lui permettait de boucler le 0-100 en moins de 3.5 secondes en plus d'atteindre une vitesse de pointe de plus de 332 km/h. Sans sa version la plus radicale, la Viper ACR a établi de nombreux records sur différente piste à travers le monde.

C'est à ne rien y comprendre

Lorsque Chrysler a décidé de mettre un terme au projet Viper, cette dernière se vendait sous la barre des 100 000$ dans sa version de base. D'ailleurs, certaines Viper ont pris plus de 3 ans avant de trouver preneur. Ironiquement, c'est aujourd'hui l'une des voitures de sport les plus recherchées et désirées sur le marché. Les collectionneurs se l'arrachent et il n'est pas rare de voir certaines éditions spéciales s'envoler pour plus de 250 000$.

D'ailleurs, cette hausse de popularité soudaine a certainement traversé les bureaux de FCA puisque des rumeurs au sujet d'une nouvelle Viper commence déjà à circuler un peu partout sur la toile et selon ce qu'on en sait, il pour s'agir d'une voiture sportive à moteur central arrière.

Jean-Sébastien Poudrier

54698

Heures d'ouverture

  • Ventes
  • Service
  • Pièces
Une erreur s'est produite

Nous n'avons pas pu envoyer votre message. S'il vous plaît rafraîchir et essayez à nouveau

×
Continuer
Une erreur s'est produite

Nous n'avons pas pu envoyer votre message. S'il vous plaît rafraîchir et essayez à nouveau

×
Continuer